Punk éditions grandit peu à peu, tout comme son réseau de librairies.

Deux polars et un roman fantastique sont déjà publiés.

Le programme en 2021 est composé de Cousu de fil rouge de Jannick Schallenberger, une anthologie sur le polar romand, un roman gonzo qui ravira les fans de Kurt Cobain et la suite des aventures de l’agent spécial Nick Walker.

 

Couverture Ramsès Boulevard

Ramsès Boulevard

Nicolas Genoud

300 pages

ISBN : 978-2-9701314-2-7

Un roman splatterpunk (sous-genre du fantastique caractérisé par ses scènes crues, l’esprit nihiliste du punk et des personnages asociaux ou déjantés) où des noctambules sur une ile méditerranéenne vont devoir gérer l’éveil d’un dieu.

Putanero, une ile paradisiaque au milieu de la Méditerranée. Ramsès Boulevard, son quartier chaud où tous les vices sont permis. Alors qu’un tueur en série ritualise ses meurtres à chaque pleine lune, des noctambules deviennent les jouets de forces millénaires.
Un dieu est sur le point de se réveiller, élément essentiel du Grand jeu auquel se livre un étrange groupuscule.
Le dernier espoir de l’Humanité réside en un flic corrompu, une dealeuse qui écoute les murs parler, un bureaucrate et le barman.

Même si l’excès de substances récréatives lui avait grillé quelques synapses, Esteban Flint ne se tenait pas encore au seuil de la folie. En reniant son attitude de flic désabusé, il atteignait simplement une chaotique sérénité, comme les touristes qui peinaient à trouver la sortie de leur confusion mentale. Cette ile exerçait une attirance délétère sur les esprits non conventionnels. Ses autochtones en portaient les stigmates ; la normalité devenait relative.

Conflit d’intérêts

Nicolas Genoud

436 pages

ISBN : 978-2-9701314-0-3

Un roman (maintenant) uchronique, brexit oblige, mélangeant politique fiction et polar hardboiled, dans une Europe fédérale où tout appareil à onde impulsive est dorénavant interdit pour raison sanitaire.

Janvier 2029. Un politicien est abattu par un tireur d’élite au milieu d’un marécage polonais. Europol, devenue une agence de la Fédération européenne, détache l’agent spécial Nick Walker pour résoudre l’affaire. Ce flic atypique, anarchiste et héritier d’une grosse fortune, va alors renouer avec un passé qu’il méprise. Entre corruption étatique, manipulations politiques et violences sexuelles, Walker devra jongler entre plusieurs affaires qui le conduiront toutes à un ami d’enfance.

Walker se souvenait de ses interminables nuits dans un poste à Londres, lors de sa première affectation. Il avait détesté les appels pour violence conjugale, les menaces de suicide, les morts par overdose retrouvés par les enfants. Sordide. En revanche, il avait beaucoup lu : Bakounine, Proudhon, Chomsky, Moorcock… Tolstoï !

La littérature des nouveaux flics.

Des haines si ordinaires

Nicolas Genoud

328 pages

ISBN : 978-2-9701314-1-0

Suite de Conflit d’intérêts, l’agent spécial Nick Walker va payer son arrogance et prendre des coups, tout comme la Fédération européenne qui entre dans une curieuse tourmente sociale.

Été 2031. L’agent spécial Nick Walker enquête sur la mort d’un haut fonctionnaire fédéral, exécuté d’une horrible manière. En parallèle, il découvre une sordide vérité au sujet de sa famille.

Dans une Europe qui s’agite socialement, Walker va perdre plus que ses illusions. Partout, il ne voit que mensonges et, surtout, une haine envers son prochain qui se banalise dangereusement.

Les réseaux sociaux s’étaient moqués de lui, le nanti qui aimait sa routine d’agent spécial, le riche qui crachait dans la soupe, le type capable de se boire une bouteille de vin à mille euros, seul dans une chambre de motel à moins de quarante balles la nuit. Il était devenu le sommet de la contradiction. On disait maintenant un walker pour définir une chose qui n’a pas de sens, de la même manière qu’on parlait d’un monroe pour nommer un enfant handicapé à cause des ondes impulsives.